Snapchat, nouveau support de formation digitale ?

Posted on

Snapchat vient de passer la barre des 150 millions d’utilisateurs actifs par jour… Aujourd’hui, il commence à séduire un nombre croissant de professionnels souhaitant partager, de manière informelle, leurs connaissances en photos ou en vidéo, l’application de partage pourrait-elle devenir le nouveau terrain de jeu des responsables de formation ? 

Et oui, je vous en parle car Snapchat commence à agiter la sphère de la formation. Et cela car on constate des flagrants parallèles entre l’application snapchat et le Microlearning.

Lesquels ?  Comment Snapchat peut être envisager en support de formation ? Voici quelques éléments de réponses.

  1. Le format : court et efficace

Les contenus Snapchat se distinguent par leur brièveté (10 secondes maximum pour les photos et les vidéos). Les commentaires que vous pouvez appliquer sur le contenu avant de l’envoyer ont également un nombre limité de caractères. Ce format oblige à être succinct et synthétique. Du coup, il est hyper adapté pour construire des séquences narratives efficaces, composées de plusieurs snaps de 10 secondes chacun mis bout à bout.

Côté Microlearning, il faut aller à l’essentiel. Les micro-modules de 30 secondes à 3 minutes chacun peuvent certes faire partie d’une séquence plus large, mais se concentrent chacun sur un objectif pédagogique bien précis et distinct.

Parce que l’on retient mieux quand on nous raconte une histoire, des techniques narratives sont largement utilisables dans le Microlearning. Les micro-épisodes dont la narration se compose, permettent de maintenir l’attention de l’apprenant en restant succinct et synthétique.

  1. Mobile first : consommation tout terrain

Snapchat est une application entièrement mobile. Le parti pris ergonomique de ses fondateurs Evan Spiegel et Bobby Murphy, c’est de ne permettre que des photos/vidéos verticales (spécialement adaptées aux mobiles) et ce malgré les nombreux conseils reçus pour élargir les possibilités de formats.

La majorité des applications de microlearning engageantes sont mobile-first voire mobile-only et se basent sur des formats similaires. Plus on fait varier les formats, plus on désoriente les utilisateurs.

  1. Une production rapide et pragmatique

Snapchat est très facile d’utilisation. Du fait de son esprit ludique, léger et instantané, on a moins d’exigence quant à la finition d’un contenu Snapchat que d’une vidéo Youtube par exemple. Résultat ? Une fréquence de production incroyable !

Côté microlearning, pouvoir proposer des outils simples d’utilisation permettant de produire et de diffuser du contenu à moindre coût et à une fréquence rapide à une base d’apprenants est l’un des enjeux majeurs de nos usages pédagogiques à venir.

Conclusion ? Les formateurs ont aujourd’hui besoin d’outils simples leurs permettant à la fois: De créer rapidement du nouveau contenu et d’être flexibles en adaptant leurs contenus à leurs apprenants.

  1. L’interaction

Du fait de sa nature sociale, Snapchat décuple les interactions entre personnes. Ce n’est pas pour rien que, selon Snapchat, 400 millions de snaps sont visionnés chaque jour, pour seulement 150 millions d’utilisateurs quotidiens. Snapchat permet d’interagir rapidement avec ses amis en envoyant photos, vidéos ou chats.

L’exemple le plus parlant est celui de Michael Salzhauer, alias Dr Miami. Depuis plusieurs mois, ce chirurgien esthétique filme, avec l’accord de ses patients, l’intégralité de ses interventions et les partages via Snapchat. Parmi les centaines de milliers de personnes qui scrutent ses coups de scalpel, il y a beaucoup d’étudiants en médecine, ravis d’assister à ses opérations et d’interagir avec lui.

Le microlearning quant à lui, augmente les possibilités d’interactions avec les autres apprenants ou leurs professeurs/formateurs. Les apprenants ont plus de facilité à envoyer du feedback et des questions. Les contenus courts permettent aussi aux formateurs d’offrir leur aide et leur soutien pédagogique de manière plus directe.

Finalement, on peut dire que les parallèles flagrants entre Snapchat et le Microlearning vont bien au-delà de la similitude dans leur micro-format. Instantanéité, brièveté, contenu épuré allant à l’essentiel et facilité d’utilisation, autant de raisons qui montrent que si l’application Snapchat est correctement intégrée à un parcours de formation multimodale, elle peut être pertinente.

L’outil peut permettre aux salariés de capter un geste repéré sur le terrain et le partager à une communauté d’apprenants. En incrustant du texte, ces derniers peuvent également construire des séquences narratives. L’application permettra  également aux formateurs de distiller des connaissances dans le temps, et non de les injecter à haute dose.

J’espère que cet article vous aura apporté satisfaction. Pour toutes questions ou compléments d’informations, vous pouvez me contacter à l’adresse : mathilde@kaouenn-elearning.fr

Avez-vous besoin d’un conseil pour la rédaction des contenus de vos prochains cours e-learning ? Un article peut vous intéresser, cliquez ici pour le consulter.