Appliquer la taxonomie de Bloom à la formation à distance

Posted on

La taxonomie de Bloom est un modèle pédagogique solide proposant une classification des niveaux d’acquisition des connaissances. Cependant, lorsqu’il a été créé en 1956, il était appliqué uniquement en formation présentielle traditionnelle. Alors comment pouvez-vous l’adapter aujourd’hui à vos programmes de formations à distance ?

Comment adapter la taxonomie de Bloom au e-learning ?

La taxonomie de Bloom a joué un rôle clé dans l’apprentissage depuis 1956. Si vous êtes déjà formateur vous aurez probablement des notions avancées sur le sujet. Ici, nous n’allons pas développer l’aspect théorique de cette dernière. Nous allons plutôt s’intéresser sur comment un concept relativement ancien peut-il être appliqué à quelque chose de nouveau, à savoir le e-learning. Notez qu’il existe différentes dénominations pour désigner les différentes étapes de la taxonomie de Bloom.Au fur et à mesure de cet article, nous vous expliquerons le but de ces étapes.

  1. Mémoriser

C’est la phase fondamentale. Vous partagez la connaissance aux apprenants et vous espérez qu’ils l’absorberont. Heureusement, cette étape est l’une des plus faciles à mettre en œuvre dans votre programme e-learning. Vous pouvez diffuser une vidéo ou des résumés de textes à vos apprenants. Auxquelles vous ajouter quelques questions courtes à la fin pour savoir s’ils ont assimilé l’information. L’apprenant devra cependant répondre à une simple question relative à la vidéo et non être amené à faire plus de recherche.

  1. Comprendre

A cette étape, vous devez tester la connaissance. Rappelez-vous ; La connaissance est le fait de savoir quelque chose. La compréhension quant à elle consiste à comprendre quelque chose. Encore une fois, la compréhension est quelque chose que vous pouvez facilement implémenter dans un programme e-learning. Pour vous s’assurer de la compréhension vous pouvez poser des questions à vos apprenants sur ce qu’ils ont retenu, les faire reconnaître, associer, regrouper des idées, ou encore les inviter à reformuler, expliquer ce qu’ils ont vu.

  1. Appliquer

Ici les choses deviennent un peu plus délicates pour un programme e-learning. Pourquoi ? Parce qu’en e-learning il est difficile d’évaluer comment les connaissances acquises s’appliquent dans la vie quotidienne des apprenants. Cependant vous pouvez avoir recours à certaines solutions proposées en e-learning tel que la simulation en ligne. Par exemple ; Si vous formez des personnes sur la façon d’utiliser un logiciel de comptabilité, une simulation en ligne pourrait vous donner un aperçu sur comment les méthodes enseignées vont être appliquées. Un autre exemple : si vous enseignez comment interagir avec les clients, vous pouvez avoir un quiz rapide sur la façon dont ils devraient réagir dans certaines situations ou, mieux encore, vous pouvez demander au groupe de faire une discussion en ligne dans laquelle vous les mettrez en situation et leur demanderez d’affronter ensemble celle-ci.

  1. Analyser

Pour cette étape, les apprenants doivent être en mesure d’examiner, d’analyser des informations en identifiant ses différents composants. Lors d’une formation présentielle, le formateur pose des questions générales à l’apprenant pour l’aider à élaborer une réponse structurée. En e-learning il existe plusieurs méthodes pour le faire. Aujourd’hui, la plupart des plateformes LMS (Learning Management System) dispose d’un forum de discussion sur lequel les étudiants peuvent interagir les uns avec les autres. Ils peuvent également s’entraider et s’encourager pour analyser une situation ou arriver à une solution. C’est un moyen très informel, mais qui répond parfaitement aux critères de l’Analyse. Un des avantages de l’utilisation d’un forum est que vous pourrez savoir quels concepts n’ont pas été correctement assimilés et ainsi pourrez les approfondir avec vos apprenants.

  1. Évaluer

Pour cette étape de la taxonomie de Bloom, les apprenants doivent utiliser les informations acquises pour les synthétiser, les mettre en rapport : les apprenants collaborent sur un travail initialement basé sur les concepts qu’ils ont appris. En e-learning, concrètement vous pouvez planifier des « réunions de groupe » où chaque groupe est invité à mettre en place un plan de travail pour améliorer un processus de l’entreprise par exemple.

  1. Créer

C’est la dernière étape de la taxonomie de Bloom, mais la plupart n’arrivent pas à la mettre en place car il est parfois laborieux de l’organiser au sein d’un programme e-learning. Les apprenants doivent estimer, développer un esprit critique face à des informations. Pour se faire, aujourd’hui un grand nombre de formations encouragent les apprenants qui ont atteint la fin des cours à conseiller et guider les nouveaux membres. Ces apprenants peuvent jouer le rôle d’un e-professeur à travers les forums de discussion. Bien sûr, le responsable du cours devra toujours surveiller et garder un œil sur ces actions, mais cela fonctionne bien en pratique. Rappelez-vous : au fur et à mesure que l’e-learning évolue, ces étapes seront bousculées. Les nouvelles technologies permettront aux formateurs de se rapprocher de la taxonomie originale de Bloom, avec toujours quelques limites, mais sans doute plus de facilité et d’ergonomie.

 

J’espère que cet article vous aura éclairé sur la manière d’appliquer ce grand modèle pédagogique pour vos futures formations à distance. Pour toutes questions ou compléments d’informations, vous pouvez me contacter à l’adresse : mathilde@kaouenn-elearning.fr

Avez-vous besoin d’un conseil pour la rédaction des contenus de vos prochains cours e-learning ? Un article peut vous intéresser, cliquez ici pour le consulter.