7 conseils pour la gamification de votre formation

Posted on

La gamification est vite devenue un élément à intégrer dans les programmes e-learning. Sa popularité combinée à son design engageant peut augmenter significativement l’efficacité des formations et faciliter l’atteinte des objectifs d’apprentissage. Ici, je vous partage quelques conseils pour utiliser correctement la gamification et ne pas seulement ajouter des icônes flashy à votre module e-learning.

Comment utiliser la gamification pour votre formation ?

Le concept de gamification n’est pas nouveau, il a été introduit pour la première fois en 2002. Cependant, son application répandue ne s’est pas faite avant 2010, quand on a réalisé son utilité dans la motivation et l’engagement de l’utilisateur apprenant.
La gamification est un outil clé pour maintenir l’engagement en formation. Avec des boucles de rétroaction, des objectifs et des règles du jeu clairs, une histoire captivante et des tâches qui représentent un défi (tout en restant réalisables), elle contribue à l’adhésion et à la réussite d’une formation.
Donc, afin d’intégrer de la gamification, voici les 7 conseils à suivre :

1. Définissez le but à atteindre.

Avant de vous lancer dans la gamification, assurez-vous de définir votre objectif de formation. Car s’il n’est pas clairement défini, il est difficile de déterminer quand celui-ci sera atteint ou non. L’objet peut difficilement être changé ou évoluer avec le temps, soyez donc sûr(e) de bien le définir.

2. Intégrez-le à la pratique de votre organisation.

Il est important que tous les exercices et les initiatives d’apprentissage doivent être liés aux besoins de votre entreprise/organisation. Cela l’est encore plus dans le cadre de la gamification. Assurez-vous que vous visez bien les besoins de l’entreprise et non que vous utilisez la gamification inutilement pour intégrer un contenu qui n’est pas applicable à l’organisation ou aux individus.

3. Utilisez de la narration.

Un moyen percutant de motiver les effectifs est d’étoffer les actions et les idées en les enrobant d’un contexte approprié. Expliquez pourquoi les apprenants essayent de gagner des points, qu’est ce qu’ils essayent de préserver, pourquoi ils cherchent un trésor. Donnez aux apprenants de bonnes raisons de vouloir interagir avec le contenu.

4. Tirez profit des théories d’apprentissage.

Il y a deux mécanismes intéressants pour réussir une gamification : la restitution « espacée » ou l’exercice de restitution.
La restitution espacée doit fournir aux apprenants un test ou le contenu d’un cours de façon à plusieurs reprises de façon espacée dans le temps. Appliquez cela en partant du principe que plus les évaluations sont espacées dans le temps, plus la mémorisation est efficace, mais en restant raisonnable.
L’exercice de restitution requiert que les apprenants se souviennent de l’information plutôt que de simplement la réentendre ou la relire. Avec cette méthode, le taux de mémorisation peut augmenter de 10 à 20 %.

5. Utilisez les systèmes de récompense.

Actuellement, les badges et les tableaux des scores sont considérés comme une loterie ou une récompense de fidélité. Les badges sont des récompenses visuelles obtenus par les apprenants au cours d’un parcours ou d’un programme. Ils aident à montrer le progrès et rendent l’apprentissage progressif plus visible. Quand cela est possible, fournissez un endroit où les apprenants peuvent mettre en évident leurs badges afin de tirer profit de l’efficacité sociale de la gamification.
Conseil bonus : la gamification devrait être fondamentalement sociale et être intégrée facilement à l’aide des réseaux sociaux afin que les utilisateurs puissent partager leurs succès et ainsi motiver leurs pairs.

6. Créez des règles simples.

La complexité n’est pas un allié dans la formation continue (ou dans n’importe quel enseignement), mais encore plus dans la gamification. Il y a une tendance à ajouter de la complexité inutilement : évitez donc cette tentation. Assurez-vous de fournir un tutoriel afin que les apprenants soient capables de comprendre les règles au début du jeu, quand ils n’ont rien ou pas grand-chose à perdre. Le but est que les apprenants retiennent le contenu du cours et pas les règles du jeu.

7. Tirez profit du Micro-Learning.

Le Micro-Learning est une méthode qui utilise de petits moments d’apprentissage pour améliorer la performance, l’engagement et le développement. Les gens cherchent naturellement une information dans des petits passages de texte ; tout arrive au cerveau très vite, et en petits morceaux. C’est la même chose qui doit être appliquée avec la gamification. Un manuel complexe de 100 pages peut être une base, si vous fournissez seulement le minimum d’information requis afin d’aller à la prochaine étape. On appelle cela donner l’information en cascade.

Il a été suggéré que « la gamification, c’est 75 % de psychologie et 25 % de technologie », et cela ne pourrait pas être plus vrai. Car dernièrement, la gamification n’est pas réservée à des jeux vidéo frivoles avec votre logo dessus, cela rassemble l’amusement d’un jeu vidéo et l’apprentissage de nouvelles compétences.
La gamification a prouvé sa fiabilité en tant que méthode pédagogique en fournissant tous les éléments nécessaires pour l’engagement et l’augmentation des performances. Si elle est utilisée correctement, elle peut propulser une entreprise et ses employés vers les sommets les plus hauts.

J’espère que cet article vous aura fourni les informations attendues. N’hésitez pas à me contacter par mail mathilde@kaouenn-elearning.fr ; pour vous conseiller et vous accompagner dans la conception de vos formations e-learning.

Avez-vous besoin d’un conseil pour la rédaction des contenus de vos prochains cours e-learning ? Un article peut vous intéresser, cliquez ici pour le consulter.